CACES

CACES

Autoriser le personnel à l’usage des chariots :

• Visite médicale.
• Formation.
• Autorisation de conduite.

VISITE MÉDICALE

Elle consiste en une visite médicale adaptée aux équipements utilisés passée auprès d’un médecin du travail comprenant notamment des tests visuels et auditifs.

Des examens complémentaires, tests psychotechniques par exemple, peuvent être prescrits si le médecin l’estime nécessaire.

Cette aptitude médicale doit être vérifiée avant la formation.

FORMATION

Un test d’évaluation, tant théorique que pratique, est réalisé à partir du référentiel de connaissances et des fiches d’évaluation théoriques et pratiques.

Ce test d’évaluation est réalisé par une personne qualifiée dénommée « testeur ».
Le CACES est valable 5 ans.
Le conducteur de chariot doit réactualiser ses connaissances et repasser le test d’évaluation au moins tous les cinq ans.

En cas de réussite du conducteur au test d’aptitude l’organisme testeur lui délivrera un certificat à la conduite en sécurité des chariots pour la ou les catégorie(s) pour laquelle ou lesquelles il a subi le test avec succès.
Le testeur s’il est aussi formateur ne peut pas évaluer les candidats formés par ses soins.

Autorisation de conduite

Le chef d’entreprise établit et délivre une autorisation de conduite en sécurité des chariots après s’être assuré :

1) De l’aptitude médicale du conducteur.
L’aptitude médicale à la conduite de chariots doit être vérifiée avant la prise de fonction,  par le médecin du travail dans le cadre général des visites réglementaires.

2) Que celui-ci est titulaire du certificat d’aptitude à la conduite en sécurité.
Il y sera mentionné la catégorie du chariot pour laquelle il est valable.

3) Que celui-ci a connaissance des lieux et des instructions à respecter sur le ou les sites d’utilisation : protocole de sécurité, plan de circulation, consignes de sécurité de l’entreprise, règles de conduite des chariots…

CACES de l’intérim :

C’est au chef de l’entreprise utilisatrice de s’assurer que le conducteur mis à disposition est reconnu apte médicalement et est titulaire du certificat d’aptitude à la conduite en sécurité des chariots de la catégorie souhaitée.
Après l’avoir informé des risques propres au site et au travail à effectuer, il lui délivre une autorisation de conduite, pour le temps de la mission.

Principales références réglementaires :

  • Décret n° 92-158 du 20 février 1992 (entreprise intervenante).
  • Décret n° 98-1 084 du 2 décembre 1998 (mobilité, levage).
  • Arrêtés du 2 décembre 1998.
  • Circulaire DRT 99/7 du 15 juin 1999.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *